Archives de catégorie : Visite virtuelle

La cage de Faraday

Cage de Faraday_01

 

Retour à l’accueil

Cette pièce, isolée de toute influence électrique, fait partie des doléances d’Edouard Branly pour la construction de son laboratoire. Toutes les surfaces sont recouvertes de cuivre et deux hublots munis de volets de cuivre permettent la pénétration de la lumière naturelle (il n’en reste aujourd’hui plus qu’un après la réduction de la taille de la cage pour l’aménagement d’un bureau adjacent). Cette architecture évoque indubitablement celle d’un sous-marin. Paul Tournon en a conçu l’hermétisme après plusieurs rencontres avec des ingénieurs spécialisés dans la conception de sous-marins.

Retour à l’accueil

Le bureau

Bureau d'Edouard Branly Retour à l’accueil

Edouard Branly avait un attachement particulier pour le jardin de l’Institut Catholique de Paris. Son bureau a ainsi été conçu avec de grandes baies vitrées pour pouvoir profiter de la vue sur ce jardin. Il avait  cependant dû accepter, à contrecœur, la coupe de certains arbres pour la construction de son laboratoire. Au fond de la pièce, derrière le buste, on peut voir une fresque d’Elisabeth Tournon Branly avec la mention « Zeus voit, impuissant, Branly s’approprier ses foudres« . Edouard Branly viendra quotidiennement à son bureau jusqu’à la fin de sa vie.

Retour à l’accueil